#  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi irait-on dormir maintenant? [Gabriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naëlle Lambröyl



Naëlle Lambröyl

Nombre de messages : 9
Age : 31
Date d'inscription : 23/09/2008

:: Infos du sorcier ::
Âge & année: 17 ans : 7ème année
Maison/Profession:
Patronus: Panthère

MessageSujet: Pourquoi irait-on dormir maintenant? [Gabriel]   Mar 30 Sep - 13:26

|hj: Vla ton sujet crétin .... |



20h50. Il n'y avait aucune sonnerie le soir, celle ci s'arrêtant à la fin des cours de 18h. Pourtant, les étudiants connaissait cette heure fatidique, ce couvre feu instauré depuis peu. Et la grande salle commençait à se vider petit à petit, sachant que les élèves avaient bien 10 min pour rentrer dans leur dortoir respectif. C'est ainsi que l'empressement des étudiants dans les différents couloirs de Poudlard se fit sentir, bougeant telle une masse informe incapable d'avancer plus vite. Un brouhaha s'élevait dans la masse, certains parlant même la bouche pleine après être sortie de la grande salle. Plissant le nez, Naëlle était sur l'escalier principal qui menait au premier étage. Son sac en bandoulière avait glissé de son épaule pour se retrouve sur son bras tandis que son regard jaugeait de loin l'attroupement à ses pieds.
En retrait, elle observait la foule qu'elle devait dépasser si elle voulait rentrer dans son dortoir. Ce qu'il y avait de bien pour certain morfal de sa maison, c'est qu'il pouvait manger et rentrer dans leur lit en à peine 5 min, contrairement aux gryffondors, situé dans une tour de l'autre coté, qui prenaient bien 15 min. Quelques têtes dépassèrent de la foule et quelques cris poussèrent les étudiants à presser le pas. Encore un peu et Naëlle se retrouverait dans une ruelle de Paris très chic. Que lui avait-elle prit en loupant le diner pour se réfugier dans une des nombreuses pièces du château? Débarquant à la mauvaise heure, elle se retrouvait à présent coincé en haut d'un escalier que personne ne daignait monter.

Mais les étudiants ne semblaient pas être motivé à bouger plus vite que la normal et malgré son agoraphobie, Naëlle se redressa quelque peu en dévalant les marches, ses boucles blondes venant se superposer dans son regard. Se retrouvant sur le dernier escalier, elle soupira silencieusement avant de poser le dernier pied alors que le bruit de l'acharnement vint à ses oreilles, comme un mur qu'elle venait de traverser. La foule était alors guidé par l'organisation du désordre. Jouant des épaules et passant par quelques fentes laissés par des élèves, Naëlle ne baissa point le regard devant tous ceux qui oseraient lui écraser les pieds. Peu y arrivèrent car le principe était de bouger très vite entre les étudiants. Elle y arriva très rapidement, bousculant pourtant au passage un autre 7ème année de sa promotion auquel elle ne prit guerre le temps de faire attention.
Alors qu'elle s'éloignait de l'escalier principal soudainement assaillit, elle se retourna sur ses talons pour voir que le hall se vidait progressivement, la laissant seule. Le changement d'air se fit voir automatiquement lorsque les grandes portes se refermèrent, les loquets claquant dans l'air comme ceux de Gringott. Il devait être 21h et des poussières à présent et le hall était définitivement vide. Un maigre sourire vint se poser sur les lèvres de la jeune Serpentard. La lumière tamisée créer par les torches vivantes près des portes venaient souligné la profondeur et la hauteur du hall que peu de personnes regardaient de plus près. N'avaient-ils jamais remarquer ce qu'il y avait sur les drapeaux qui pendaient en haut des escaliers? De ses mots inscrits sur la pierre de la rampe d'escalier?

Non, le monde était beaucoup trop pressé pour cela. La plupart ne venait que dans la grande salle pour manger leur 3 repas habituels, un porridge dont Poudlard ne manquerait jamais. Certains venaient étudier sur les tables mais peu osait lever le regard sur le hall principal de Poudlard.
Les iris de Naëlle se posèrent sur les dalles où quelques mots en latins s'alignaient et se voyant seule dans ce hall, elle releva son sac d'un geste de la main alors que ses pieds suivaient les mots comme une ligne imaginaire.
Quelques phrases se formèrent sous son passage. « animus, vires amicitiaque » Ça, c'était surement pour les gryffondors, adulés pour leur courage, force et amitié. Elle tenta alors de retrouver le slogan de sa maison avant de trouver toutes les autre. Mais s'en lassant soudainement, Naëlle s'installa en tailleur sur les dalles froides alors que son sac commençait à bouger. Son rat sortit alors d'une de ses poches tandis que Naëlle défaisait lentement ses boutons pour avoir moins chaud. Une touffe de poils blanc se faufila alors entre ses doigts pour finir sa course sur les même dalles où sa propriétaire s'étaient posés. Curiosité quand tu nous tiens, le rat albinos se mit à bouger la tête de droite à gauche pour tenter d'analyser le milieu où elle vivait.

Une petite tape sur le sol et l'animal revenait immédiatement sur elle, sans risquer d'aller plus loin vers l'inconnu. Adossée près du mur longeant la grande salle, Naëlle jeta un œil en direction de la salle commune des Serpentards, dont l'escalier vers les cachots se profilait à sa droite. Loin d'être attirée par cette idée, la jeune blonde s'installa plus confortablement sans son mutisme et le silence que cela engendrait autour d'elle.
Elle n'avait pas la moindre envie de rejoindre ses camarades de classes dont la cervelle ne contenait que de l'air et principalement très humide, visant à pourrir le peu d'intelligence qui leur restait. C'était un fait indéniable, Naëlle ne se sentait pas bien dans aucune des maisons. Aucune ne la satisfaisait, trop lâche, trop calculateur, trop prévoyant, trop. Trop, l'excès. Poudlard était certes constituer de 4 maisons, séparant ainsi l'intégrité des étudiants entre eux mais pour les étudiants, cela ne revenait qu'appartenir à un clan ou la guerre commençait déjà entre les maisons opposées. Tout le contraire de ce que souhaitait le choixpeaux magique. Les étudiants n'avaient aucune valeur ni principe pour comprendre la notion fondamentale de celui qui avait juger leurs capacités et leurs aptitudes à être dans tel ou tel maison; Un désavouement. Ou une erreur de jugement.

Que feraient certains étudiants bourrés de préjuger si un jour tout changeait? Si les 4 maisons n'existaient plus, s'il ne pouvait pas reconnaître un Serpentard ou un Gryffondor par son blason sur la robe de sorcier? Deviendraient-ils plus intelligent, plus tolérant? Ses clichés ... Merlin l'en préserve, encore un peu et quelques niais l'imaginerait autour d'un chaudron avec une barde aussi longue que celle qu'avait Dumbledore ... A cette simple pensée, Naëlle releva son regard vers l'emblème des 4 maisons présente sur le mur où l'escalier plongeait. Combien de fois n'avait-elle pas vu le valeureux sage le regarder tout en réfléchissant et mangeant quelques bonbons? Cette pensée le fit sourire ... leur ancien directeur n'était que l'allégorie de l'enfantillage tout en gardant le sérieux dans les situations les plus périlleuses.
Un bruit l'arracha elle même de sa contemplation alors que les torches du hall venait de descendre d'un cran dans leur luminosité. Pas encore totalement englouti dans le noir, Naëlle plissa les yeux en passant ses mains dans ses boucles blondes, seules partie de son corps qui semblaient encore plus blanc que sa peau pâle. Naëlle respirait alors la distance et la dépendance tandis que son regard recherchait un point d'encrage. Elle n'avait pas prit la notion du temps pendant ce moment et se demandait qui pouvait avoir la bonne idée de se retrouver dans le hall à une heure pareille.
Car si elle n'avait pas fait de bruit pour ne pas s'attirer les rondes des préfets, il était clair qu'à deux, ils ne pourraient pas rester bien longtemps dehors.

Quel manque de pot ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemausus.forums-actifs.com/forum.htm
 
Pourquoi irait-on dormir maintenant? [Gabriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Pourquoi ces hausses de la gazoline ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Finite Incantatem { :: # POUDLARD :: # REZ-DE-CHAUSSEE :: && HALL-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit